Amistad Cameroun 2018-2019

 

Bafia, Cameroun

Demande d’informations sur ce projet par courriel seulement : casira.bafia@hotmail.com

 

                                                      

Bonaventure Anagana, responsable                                  Julien Caron, coordonnateur

 

On doit obligatoirement avoir vécu l’expérience de solidarité au Guatemala pour être accepté à des projets associés.

Pour vous inscrire à l'un ou l'autre des projets associés, cliquez ici.

 

 

Notre projet vise la création d’un transfert de connaissances aux jeunes désœuvrés de la région de Bafia au Cameroun.

 

Contexte : La ville de Bafia est située à 120 kilomètres au nord de la capitale du pays, Yaoundé. Elle est le chef-lieu du département du Mbam et Inoubou, du nom des deux fleuves qui l’entourent. Elle compte environ 60 000 habitants. Ce projet est important pour la ville majoritairement peuplée de jeunes sans emplois et oisifs. Il y a très peu de travail, les principales usines ayant fermées leurs portes. Les jeunes se retrouvent dans le cercle vicieux du chômage, de la délinquance et surtout de l’exode rural. Ainsi, cette migration massive des jeunes vers les zones urbaines à la recherche d’un avenir meilleur, crée beaucoup d’ennuis à toute la région qui voit partir les plus jeunes vers des destinations inconnues. Les familles se retrouvent déstabilisées et même les petites exploitations agricoles sont laissées en jachère faute de main d’œuvre. Ces jeunes sont à risque de devenir la proie des gangs de rue, de la prostitution et de la drogue.

 

Le projet: Il vise à créer un cadre d’apprentissage d’un métier pour les jeunes inactifs. Il s’agit de leur offrir l’opportunité d’acquérir des connaissances et de renforcer leurs capacités en matière d’ébénisterie et de réfection de meubles. Cette formation correspond à un besoin essentiel des populations. Ce projet vise aussi à diminuer l’exode des jeunes vers les grandes villes où ils se retrouvent sans l’expérience d’un métier.

 

Niveau de sécurité: La ville de Bafia est réputée accueillante et a un niveau de sécurité élevé à cause du capital social. Les gens se connaissent presque tous et se côtoient depuis des années.  De plus, la ville bénéficie d’un service de police à proximité. Durant le projet, les participants seront logés sur un terrain clôturé. Nous avons aussi reçu l’assurance des responsables dont le chef du quartier, que les populations riveraines, étant tellement honorées, s’engagent à tout mettre en œuvre pour contribuer au déroulement sécuritaire du projet.

 

La Maison des bénévoles : Cette villa spacieuse possède 4 grandes chambres, des toilettes à l’intérieur et à l’extérieur, un très grand salon et une cuisine. La cour clôturée a une grande remise pouvant servir à stocker le matériel, un bureau, un espace d’apaisement avec boukarous et un espace pour barbecue. On y retrouve également un manguier, des palmiers et quelques bananiers.

 

Le travail des bénévoles : Débutant un nouveau projet, nous devrons d’abord investir du temps sur la maison louée pour les bénévoles (peinture, isolation, réparations etc.) en explorant la possibilité de construire un nouveau bâtiment pour le logement futur ce qui éviterait bien des frais à long terme. Nous devrons aussi délimiter et sécuriser le terrain de 15 milles mètres carrés qui nous a été donné par un organisme communautaire où sera construit l’atelier d’ébénisterie pour les jeunes. Nous regarderons la possibilité de construire un futur auberge sur le même site.

 

Groupes : Nous souhaitons un groupe de 8 personnes en novembre pour le début de la saison 2018 et 3 groupes de 4 semaines à partir de janvier 2019. Nous désirons établir une base solide pour plusieurs années.

 

Cadre financier :

Billet d'avion± 1 600$
Frais de séjour (42$ x 29 jours)1 218$
Cotisation CASIRA10$
Frais d'inscription40$
Contribution CNESST25$
Journée d'information10$
Don au projet500$
Grant total pour 29 jours± 3 403$

NB: Certaines dépenses préparatoires peuvent être reconnues pour un reçu de bienfaisance. Veuillez suivre à la lettre les indications du formulaire que les responsables de projet vous fourniront.

 

 

 

On doit obligatoirement avoir vécu l’expérience de solidarité au Guatemala pour être accepté à des projets associés.

Pour vous inscrire à l'un ou l'autre des projets associés, cliquez ici.