Témoignages de participants

          Logo Maya Québec    Un atelier coopératif de couture au Guatemala  

  

L'atelier coopératif de couture MayaQuébec a vu le jour en 2004 grâce à la collaboration de nombreux bénévoles de Casira. Le projet a été développé pour apporter un soutien à des femmes d’un quartier très défavorisé de la capitale. Pendant 12 ans, les couturières ont pu occuper un local d’une école construite par les participants d’Amistad Guatemala. Au cours de ces années, plus d’une centaine de femmes y ont reçu une formation en couture et ont confectionné divers produits pour répondre en priorité aux besoins de la population guatémaltèque dont des uniformes scolaires pour les élèves des écoles les plus pauvres. Ces femmes ont aussi bénéficié de conférences et causeries pour les soutenir dans leur vie personnelle et familiale. Un programme de bourses d’études a permis à ces femmes et à tous leurs enfants de poursuivre leurs études aussi loin qu’ils le souhaitaient.

À l’automne 2016, après 12 ans d’activités de soutien à ce projet, nous avons dû apporter certains changements. En effet, nous avons trouvé trois organisations guatémaltèques qui prendront la relève pour offrir des activités de couture dans divers quartiers défavorisés de la capitale. Tout le matériel qui avait été gracieusement offert par des Québécois et apporté dans les conteneurs de Casira  au cours des ans a été redistribué. Il nous fait plaisir de vous présenter ces trois organismes qui assureront la relève du projet.

Safe Passage (www.safepassage.org) et son programme destiné aux femmes, Creamos futuros (www.creamosfuturos.com), initiera en 2017 un atelier de couture dans un local tout neuf afin d’offrir cette opportunité à des femmes vivant dans une situation d’extrême pauvreté près du dépotoir municipal.

    Le projet pour femmes Creamos Futuros de Safe Passage y installera bientôt un atelier de couture.

Procedi, (www.procedi.de), une école qui accueille 70 enfants de niveau primaire provenant des familles les plus défavorisées du quartier, pourra maintenant offrir aux mamans des cours de couture les samedis. Le matériel est déjà installé dans une classe et ce sont les couturières de MayaQuébec qui sont en charge de ces ateliers où elles pourront transmettre ce qu’elles ont appris.

   À l'école Procedi, les couturières de MayaQuébec sont déjà à l'oeuvre pour donner au suivant.

L’Association des veuves des pilotes d’autobus (AVITRANSP Viudas de pilotos de Transporte Publico de Guatemala) est une association qui offre son soutien à des mères de famille qui se retrouvent subitement sans ressources suite au décès de leur mari. L’association leur offre l’accès à diverses formations, entre autres à des cours de couture. Le matériel est en place et les couturières de MayaQuébec partagent leurs connaissances en couture avec les veuves dans des ateliers de confection.

   L'Association des veuves est heureuse de pouvoir offrir une formation en couture à ses membres.

Nous sommes très heureux de pouvoir ainsi appuyer des organisations gérées par des Guatémaltèques qui poursuivent des objectifs similaires aux nôtres. Et nous sommes particulièrement fiers de constater que nos couturières, elles-mêmes issues de milieu très défavorisé, peuvent aujourd’hui transmettre à leurs compatriotes ce qu’elles ont appris au cours des ans.         

Nous voulons remercier tous les Québécois qui ont cru à ce projet d’aide à des femmes et qui l’ont appuyé au cours de ces douze dernières années. Un merci tout spécial à tous les donateurs de bourses d’études qui ont contribué à améliorer le niveau de scolarité d’une centaine d’enfants depuis les débuts de notre programme.

Et, bien sûr, merci à Casira qui nous a toujours appuyés dans notre projet et qui nous a permis d’enrichir notre retraite par la découverte de la coopération dans un pays en développement.

Pour mieux connaître ce projet, nous vous invitons à regarder le documentaire Rêves et espoir que nous vous présentons ici-bas. Nous l’avons réalisé afin de donner la parole à ces femmes guatémaltèques qui ont été pour nous une source d’inspiration tout au long de ces années de travail bénévole au Guatemala.

Francine Marceau et Jacques Bisson

Janvier 2017

 

Découvrez le documentaire Rêves et espoir                

 

Il  nous fait plaisir de vous présenter aujourd’hui le documentaire Rêves et espoir. Vous y découvrirez les témoignages de dix couturières de l’atelier coopératif de couture MayaQuébec avec qui nous avons travaillé au Guatemala pendant une douzaine d’années. Elles vous parlent de leurs joies et de leurs peines, de leurs épreuves mais aussi de leurs rêves et de leurs espoirs.

Cette idée de recueillir les témoignages des couturières nous est venue en parcourant le site Web 7 milliards d’Autres. Nous inspirant de leur modèle d’entrevues, nous avons posé à toutes les femmes les mêmes questions : qu’est-ce qui vous rend heureuse? qu’avez-vous appris de vos parents? qu’aimeriez-vous transmettre à vos enfants? quelle est votre plus grande peur? votre plus grand rêve?… des questions que nous pourrions tous nous poser, n’est-ce pas? Des questions auxquelles ces femmes ont répondu avec une grande franchise. En les écoutant, vous découvrirez leur réalité et leurs aspirations.

Nous avons aussi voulu savoir si le fait de se retrouver réunies dans un atelier de couture avait apporté certains changements dans leur vie personnelle et dans leur famille. Elles en parlent plus particulièrement dans les volumes 4 et 5.

Nous vous invitons donc à parcourir les 5 vidéos que nous avons regroupées sur le site Web suivant: www.desrevespourtous.wixsite.com/revesetespoir

Le visionnement du documentaire complet dure environ deux heures trente. Nous avons pensé le présenter en 5 volumes d’une demi-heure que vous pourrez regarder à votre rythme. Et si vous pensez que ce documentaire pourrait intéresser d’autres personnes, groupes ou associations, il nous fera plaisir d’apprendre que vous l’avez partagé.

Nous voulons remercier de façon particulière madame Johanne Dion, bénévole de Casira, qui a généreusement accepté de réaliser le montage de ce documentaire.

Bon visionnement!

Si cette incursion dans la vie de quelques femmes guatémaltèques vous inspire des commentaires, vous pouvez nous les faire parvenir à :  

desrevespourtous@gmail.com  ou  explorateurs@hotmail.com

Francine Marceau et Jacques Bisson